L’habitat simple

Habiter simplement

http://www.batirsain.org
http://www.habiter-autrement.org
http://www.botmobil.org
http://www.compaillons.fr
http://www.guidaltern.org
On Peut Le Faire (forum)
Contre la pensée unique - excellent blog sur les yourtes, etc.

« En France, des dizaines de milliers de Yourtes abritent des personnes créatives convaincues qu’il est possible d’être heureux dans une maison confortable et chaude, sans passer sa vie à la payer et sans utiliser une énorme quantité de matériaux consommateurs d’énergie et polluants.

Ces citoyens responsables sont les prémices d’une civilisation écologique qui, tout en gardant les pieds sur terre, ont fait le ménage de nombres de conditionnements afin de libérer du temps pour mieux vivre en harmonie avec ses ressentis issus de notre corps et celui de la Terre. »


— P. Baronnet


Table des matières
La maison 3 E de Patrick Baronnet à 25 000 €
La "Paillourte" de Gurun à moins de 5 000 € (2 000 € ?)
La "Paillyourte" de P. Baronnet à moins de 10 000 €
HLM (Habitat Léger Mobile !)




La maison 3 E de Patrick Baronnet (Écologique, Économique, Entr’aide)

Le site officiel : http://www.heol2.org
Contre la pensée unique - excellent blog sur la maison 3 E, etc.

Nous demandons à l’imprévisible de décevoir l’inattendu. René Char


La maison autonome expérimente une maison écologique pour moins de 25 000 euros de matériaux

La maison autonome décide pour ce Printemps 2005 de construire un bâtiment de 50 m² en paille et terre doté de solaire passif dans le but d’expérimenter :
- que le coût d’une maison écologique conçue de manière simple et astucieuse peut défier toute concurrence quant au prix de revient des matériaux et mieux encore si l’entraide et la confiance en réduit d’autant le coût,
- qu’une maison écologique peut utiliser entièrement des matériaux issus des ressources de la terre avec un minimum de transformation et très peu d’énergie fossiles, dont les performances en termes de santé, de confort, d’écobilan énergétique, de non pollution et de recyclage, n’ont rien à envier aux produits industriels,
- qu’une maison écologique participe à restaurer convivialité et activité en milieu rural à travers la valorisation des produits de la ferme et de l’élevage (bottes de pailles, laine de mouton…) et l’instauration de circuits courts de distribution.

Écologique

Les matériaux de proximité (très peu de transport) sont fabriqués par le soleil donc sans pétrole : paille, bois local non traité, bambous, chanvre, laine de mouton, terre, …, renouvelables et recyclables, en résonance avec le corps humain, de faible coût énergétique et autorisent des formes esthétiques en alternance avec la ligne droite. Pas de ciment, pas de ferraillage, mais de la chaux de la brique pilée pour l’étanchéité, des bambous pour rigidifier la dalle, aucun traitement des bois, aucune peinture synthétiques etc.

Économique

Très économique à l’achat, le coût des matériaux ne dépasse pas 20 000 € pour 70 m². Très économique en matière de chauffage, la maison est conçue comme un unique grand capteur solaire et se passe d’une technicité complexe en utilisant le simple bon sens :
La paille à l’extérieur, très isolante, arrête le froid avant le mur. Ce même mur, véritable radiateur constitué de Brique de Terre Comprimées (B. T. C.) fabriquées à l’aide d’une presse à main, ainsi que le sol, également en terre comprimé, captent les rayons solaires d’une verrière, accumulent la chaleur pour la rayonner d’une manière diffuse à travers la maison. Le verre simple, le moins cher de tous, ayant le meilleur bilan énergétique que tous les autres doubles ou triples vitrages pourvu qu’il soit géré par un volet, demande une petite gestion de 2 minutes par jour. Les fondations profondes, en double rangées de briques isolantes, récupèrent les 12 ou 13°C du sous sol accumulés dans une masse de gravier.

Entr’aide

Le travail partagé peut diminuer de moitié le coût d’une maison . Il apporte la satisfaction d’avoir acquis confiance et savoir faire, régénère le tissu social et évite de perdre sa vie à la gagner en contractant des emprunts lourds qui engagent toute une vie.
Ce concept « maison 3 E » rend l’habitat écologique accessible au plus grand nombre, redéfini la notion du travail et de l’argent et rapproche l’habitat du monde rural et paysan à travers le choix des matériaux issus de l’agriculture locale.





Voir aussi le reportage TV à propos de la "Maison Autonome":





La Paillourte de Gurun à moins de 5 000 € (moins de 2 500 € aux dernières estimations, grâce à des matériaux moins coûteux !)

Source : l’excellente revue Passerelle-Éco n°37, site web ici.













La Paillyourte de P. Baronnet à moins de 10 000 €

Le site officiel : http://www.heol2.org

En France, des dizaines de milliers de Yourtes abritent des personnes créatives convaincues qu’il est possible d’être heureux dans une maison confortable et chaude, sans passer sa vie à la payer et sans utiliser une énorme quantité de matériaux consommateurs d’énergie et polluants. Ces citoyens responsables sont les prémices d’une civilisation écologique qui, tout en gardant les pieds sur terre, ont fait le ménage de nombres de conditionnements afin de libérer du temps pour mieux vivre en harmonie avec ses ressentis issus de notre corps et celui de la Terre.

La Maison Yourte est une déclinaison de ce type d’habitat et garde l’esprit de la forme. Plus durable dans le temps, plus solide, plus isolée et moins vulnérable à l’humidité et aux intempéries. Une grande partie des matériaux utilisés : la terre, la paille et le bois issus de l’énergie solaire dépassent largement les exigences des mesures écologiques officielles. Son coût financier se passe de commentaire : de l’ordre de 10 000 €, moins d’un salaire annuel au prix d’un coût qualitatif exigeant un réseau d’amis, un sens de l’organisation, du pragmatisme doublé d’audace et de confiance en soi.






HLM (Habitat Léger Mobile)

Divers

Habitants de Logements Éphémères ou Mobiles / Pour le droit à l’Habitat Choisi
www.halemfrance.org


Archilibre
Architectures libres, spontanées, sauvages, décalées, autodidactes, architectures sans architectes, novatrices, hasardeuses, marginales, primaires…
www.archilibre.org


Ardheia
On avait envie de partager des savoirs, de visiter les petits coins de France et d’y rencontrer ses habitants. On avait envie de construire des yourtes, des cabanes, des maisons en bois cordé, de redonner vie à des charpentes traditionnelles oubliées. On avait envie de modeler avec la terre, la paille, la pierre ou le bois.
On avait envie de beaucoup de choses, alors on s’est dit qu’une aventure associative nous aiderait à réfléchir à tout ça. En juillet 2007, l’association « Ardheîa » est déclarée. Elle se balade aujourd’hui sur les routes de France. Au programme : comprendre, apprendre, partager et … profiter du temps à l’ombre des arbres (tant qu’il en reste encore).

ardheia.free.fr

Habitat plume (Livre de Christian La Grange, Éd. Terre-Vivante, coll. Ma maison écologique)

Mobile, léger, économique.

Alléger son habitat, c’est alléger sa vie !
Nomades, légères, écologiques et éclectiques, les constructions présentées dans ce livre (tipi indien, maison de papier, yourte…) sont une véritable alternative aux maisons traditionnelles. L’auteur nous fait part de ses expérimentations architecturales et de témoignages de « constructeurs » mais aussi d’urbanistes rencontrés à travers ses voyages, ses lectures… Un livre pour s’évader, avec de vraies réflexions écologiques !

À l’intérieur

Comme les nomades, soyons libres comme le vent : Alléger son habitat - Libérez votre imagination - La nature et l’architecture, deux enveloppes successives

Laissez-vous inspirer par ces techniques de construction légère : En construisant en pierres sèches - Les cocons de sacs de sable - La terre crue - Le bélier hydraulique - Le papier comme liant - Le carton - L’ossature bois (réalisations d’Enzo Mari) - Les liens et brelages de toutes sortes... pour assembler des bambous - Construire sous le couvert du land’art - Les structures végétales souples, des cités "archiborescentes" ou encore des "Nid’Arbre" - L’empilement

Habiter "comme des ronds dans l’eau" : La yourte - Un chauffage par le sol - Une yourte isolée en bottes de paille - Toilettes sèches - Entre la yourte, le tipi et la cabane - Les tentes noires - Réalisez votre pièce d’eau - Montage du tipi - La hutte de sudation - L’igloo - Les dômes et les zomes - Les charpentes de Philibert De L’Orme

L’habité lié à une équerre : Les roulottes - Code de l’urbanisme - Une table pliante - Le mur Trombe adapté à une roulotte

L’habitat léger ou "portable" et ses déclinaisons : Le camping "dépaysement" - Réalisez un gobelet "origami" - Plus mobiles mais sans domicile fixe - Voyager lentement avec sa tente sur son vélo - Les passagers du vent, les tour -du-mondiste ou "nomades des mers" - Habitation groupée et modulée autour d’une tour-capsule

Sommaire

Préface Pierre Rabhi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Hommage au chef Seattle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6

COMME LES NOMADES, L’UNIVERS ET TOUT CE QUI EST EN MOUVEMENT,
SOYONS LIBRES COMME LE VENT ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Alléger son habitat, c’est s’alléger la vie ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Si les termites se construisent leur nid à l’aveugle
pourquoi ne le ferions-nous pas les yeux ouverts ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Le martinet, un drôle de petit volatile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
En France le recours à un architecte n’est pas toujours une obligation ! . . . . . . . . 16
Libérez votre imagination . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
La nature et l’architecture, deux enveloppes successives
qui, comme des poupées russes, s’emboîtent autour de nous. . . . . . . . . . . . . . . . 20

LAISSEZ-VOUS INSPIRER PAR CES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION LÉGÈRE ! . . . . . . . . . . . 23
En construisant en pierres sèches . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
En vous laissant « enspiraler » par ces cocons de sacs de sable . . . . . . . . . . . . 26
En n’excluant pas cette bonne vieille terre crue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
Le bélier hydraulique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
En y ajoutant du papier comme liant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Une petite pompe à eau géniale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
En vous abritant tout simplement sous du carton . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Laissez-vous emballer par le carton . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33
En vous laissant conquérir par l’ossature bois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
Inspirez-vous des réalisations d’Enzo Mari . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
Un transat facile à réaliser . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
En utilisant des liens et brelages de toutes sortes . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
...qui vous permettront d’assembler les bambous . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
En construisant sous le couvert du land’art . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
Certains imagineront des structures végétales souples, des cités
« archiborescentes » ou encore des « Nid’Arbre » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41
D’autres se laisseront guider par « l’empilement » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42

HABITER « COMME DES RONDS DANS L’EAU » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
La yourte ou une autre manière d’envisager son habitat . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
Un chauffage par le sol . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51

L’HABITAT PLUME
Il y a les rêves, mais aussi la réalité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
Une ambiance feutrée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
Une yourte isolée en bottes de paille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
Toilettes sèches . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63
Entre la yourte, le tipi et la cabane . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65
Les tentes noires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66
Réalisez votre petite pièce d’eau de manière champêtre . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
Le tipi, la tente du peuple des bisons . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70
Montage du tipi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
La hutte de sudation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75
L’igloo, blanc comme neige, mais sensible à la fonte... . . . . . . . . . . . . . . . . 78
Construire un igloo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80
Toujours ronds, les dômes et les zomes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83
...et plus loin encore, les charpentes de Philibert De L’Orme . . . . . . . . . . . . . 94
Supprimez vos clés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97

L’HABITÉ LIÉ À UNE ÉQUERRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99
Les roulottes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99
Code de l’urbanisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100
Une table pliante . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
Le mur Trombe adapté à une roulotte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109

L’HABITAT LÉGER OU « PORTABLE » SE DÉCLINE SUIVANT TOUTES SORTES DE VERSIONS . . . . . 111
Il y a ceux qui se sont construit une roulotte et se sont lancés dans l’aventure. . . . 111
Il y a le camping « dépaysement », . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116
... mais aussi ceux qui bien involontairement y ont pris racine . . . . . . . . . . . . 116
Réalisez un gobelet « origami » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118
... ou encore ceux bien que plus mobiles restent toujours sans domicile fixe ! . . . . 119
Puis ceux qui imaginent voyager lentement en transportant
leur tente sur leur vélo... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124
Les passagers du vent, les tour-du-mondistes ou « nomades des mers » . . . . . . . . . 126
Certains imagineront leur habitation groupée et modulée
autour d’une tour-capsule . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128

QUELQUES « CABANEUX » COMPACTENT TANT LEUR HABITATION
QUE CE N’EST MÊME PLUS LA PEINE D’EN PARLER,. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131
Les sites consultés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 141
Remerciements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142

Culture Hors Sol   -   Richesses du Présent   -   Contact   -   Liens