Cittaslow - prendre son temps - au rythme du coeur

Cittàslow - prendre son temps - au rythme du cœur

site Internet : www.cittaslow.net

Contexte

En 1986, Carlo Petrini fondait l'association Slowfood, pour promouvoir une nourriture respectueuse de la biodiversité et des traditions locales.En 1999, dans la foulée de ce concept né en Italie et dont le logo représente un escargot, a été créée Cittaslow, l’association soeur de Slowfood, qui étend cette philosophie à toutes les facettes de la vie en société. Ainsi, en plus du volet gastronomique, le mouvement Cittaslow implique toute une réflexion autour des traditions locales, de l'aménagement du territoire, de la mobilité, de l'hospitalité et du bien-être en général. Autant de critères d'excellence auxquels doivent répondre les villes qui s'engagent dans ce processus en signant le protocole d'adhésion au Cittaslow.

Comment

Les ”villes lentes” utilisent la technologie dans le but d’améliorer la qualité de l'environnement et du tissu urbain, et également pour la sauvegarde de la production d’aliments et de vins uniques qui contribuent au caractère de la région. Les villes qui souscrivent à cette action s'engagent à promouvoir un rythme de vie plus lent, inspiré des habitudes des communautés rurales, pour permettre aux citoyens de profiter de façon simple et agréable de leur propre ville. Les ”villes lentes” mettent en valeur leur environnement, leur patrimoine bâti ou leurs traditions culinaires. En s’inscrivant dans le mouvement Cittaslow, les municipalités permettent le développement des contacts directs entre citoyens, entre les habitants et les touristes, entre les producteurs et les consommateurs.

Quoi

Le mouvement a donc débuté en Italie, où il s'est rapidement étendu à une cinquantaine de villes. Il est désormais actif sur le plan international. Les municipalités qui souhaitent participer, doivent souscrire à une charte qui comporte 6 axes d'action : l'environnement, les infrastructures, l'urbanisme, la mise en valeur des produits locaux, l'hospitalité et la sensibilisation de la population. Une fois qu'elles ont obtenu le label “Citta Slow”, les municipalités s'engagent à ce que toutes leurs actions soient conformes aux exigences de la charte. Chaque année, un prix récompense une ville particulièrement méritante.

Comment

L'adhésion au réseau Cittaslow implique des améliorations concrètes de la qualité de vie des habitants dans les 6 domaines d’action de la charte, dont voici quelques exemples :

  • pour améliorer l’environnement, des contrôles de la qualité de l’air sont instaurés, les ”villes lentes” mettent en place des plans de réduction du bruit, réfléchissent à la mise en oeuvre de nouvelles technologies en matière de recyclage ;
  • au niveau des infrastructures, des actions concrètes doivent être entreprises comme le développement d'espaces verts, de pistes cyclables, mais aussi un accès garanti aux handicapés, des toilettes publiques gratuites. Les municipalités s’engagent également à avoir des horaires cohérents ;
  • l’urbanisme fait aussi partie des enjeux des villes Cittaslow, afin de mettre en avant le patrimoine, les mairies sont invitées à réaliser des plans de réhabilitation des bâtiments historiques, à mettre en valeur les centres-ville historiques, et préfèreront l’utilisation de produits recyclés dans leurs aménagements ;
  • le patrimoine comprend également les produits locaux et la culture. Pour faire (re)découvrir ce pan du patrimoine la création de marchés des produits locaux est une initiative très intéressante, tout comme le soutien aux manifestations culturelles traditionnelles. Afin de garantir la qualité de ces produits, les municipalités sont amenées à créer des labels de qualité, notamment pour l’agriculture biologique. Il est également du ressort des municipalités d’améliorer la qualité de l’alimentation des restaurants scolaires et municipaux ;
  • pour développer l’hospitalité prônée par Cittaslow, ces villes doivent installer des panneaux signalétiques internationaux, des parcours guidés touristiques, des parkings surveillés à proximité des centres-ville. Les mairies sont aussi responsables du contrôle des prix des hôtels et des restaurants ;
  • la sensibilisation des habitants, des touristes mais aussi des entreprises est requise. Des cours d’éveil au goût dans les écoles peuvent être mis en place afin que les enfants ne soient pas oubliés. Il est important aussi de faire la promotion de programmes comme les activités de loisirs pour les familles, les visites à domicile pour les aînés et les malades.

Culture Hors Sol   -   Richesses du Présent   -   Contact   -   Liens